Poulet aux radis faute de daïkon

vendredi 15 juin 2018
par  Robert Vigneau
popularité : 14%

Pour des raisons pratiques, j’ai quelques jours fréquenté la table ouverte par Madame Mitsuko à Sendaï où je tenais une de mes expositions.

On commence à apercevoir sur nos étals le daïkon, cette façon de radis si populaire au Japon et dans tout l’Orient qui le décline de tant de façons, cru, cuit, sec, rapé, en morceaux, j’en passe.
.

.

Poulet au daïkon… ou aux radis
.

Autre plat à ma façon inspiré par le menu de Madame Mitsuko… Remplacez l’introuvable daikon japonais par une botte de radis ronds, comme déjà proposé
.

Il vous faudra de la lenteur et pour 4 à 6 personnes…

• les radis blancs d’une botte lavés, parés,`

• 1/2 litre de dashi ou, à défaut, de consommé de volaille,

• 3 cuil. à café de sucre,

• 1 cuil. à café de sel,

• cuil. à soupe de sauce de soja japonaise (Shoyu),

• 3 cuil. à soupe de saké (vin de riz) ou vin blanc,

• 2 blancs de poulet détaillés en morceaux de 1 cm.

• 1 noix de beure (pour faire revenir le poulet)

.

Action !

.

• Faites revenir le poulet à la poêle (pour obtenir la réaction de Maillard).

•
Dans une casserole de taille moyenne, disposez le dashi, le sucre, le sel, la sauce de soja, le saké.

• Laissez prendre l’ébullition puis ajoutez les billes de radis et le poulet, réglez alors à feu très doux, couvert à moitié.

• Laissez mijoter une heure sans toucher au contenu de la casserole – sinon éventuellement rajouter un peu d’eau pour éviter de rattacher.

•
Servez avec du riz blanc.
.

J’ajoute volontiers, parfois, une cuillérée de mon cari favori…

.

.

JPEG - 94.1 ko

L’équipe en cuisine de Madame Mitsuko au Café à pois de Sendaï.