Georges Cazenave : Le Visiteur

dimanche 13 mai 2018
par  Robert Vigneau
popularité : 63%

.

.

.

J’ai découvert ce poème – et ce poète ! – grâce au vibrant Louis Delorme, dans Le Coin de Table, n°54, avril 2013, p. 43…

.

.

LE VISITEUR
 
.
 
Ce pas, trop appuyé, crissant sur le gravier,
 
Ce soir, après vingt ans, il monte dans l’allée.
 
Comme je le connais, ce pas familier
 
Quand il vient s’étouffer sur les marches dallées.
 
.
 
Est-ce ton pas, mon père, est-ce le mien ? Qu’importe !
 
Quelque chose de toi est en moi, qui m’étreint.
 
Et nous montons, unis, jusqu’au seuil de la porte,
 
Comme deux voyageurs prenant le même train.
 
.
 
Allons ! Faisons, veux-tu, un bout de route ensemble.
 
Qui saura, nous voyant marcher d’un même effort,
 
Et puisqu’en vieillissant mes gestes te ressemblent,
 
Lequel de nous est l’ombre, et lequel est le corps ?
 
.
 
Pas besoin de parler, père, pour nous entendre !
 
Que ta visite soit un passage émouvant !
 
Il faudra quelque soir que j’aille te la rendre !...
 
Mais, écoutons la nuit qui chante dans le vent !
 
.
 
Georges Cazenave
.

.

Sur le blog de Titou, voici ce que je lis :

Je vais te parler un instant d’un poète que j’ai connu lorsque j’étais jeune ; c’était un cousin, proche parent de ma grand-mère maternelle.
Il s’agit de Georges Cazenave . (…)j’ai gardé de lui le souvenir d’un homme simple et bon.

Je le vois encore arriver chez ma grand-mère avec son vieux vélo , nous nous assoyions sur un banc au bord de la petite rivière, le Boudigeau, qui passe devant la maison avant de se jeter dans l’océan à deux kilomètres de là, pour parler de tout et de rien.
Il est né le 1er Mai 1905 d’une famille de marins originaires de Capbreton village des Landes au bord de l’océan à 20 kilomètres environ au nord de Bayonne.
Il a écrit de nombreux ouvrages en vers et en prose ; entre les années 30 et 70 ; sur les Landes mais aussi sur Paris ou il demeurait hors des périodes de vacances ou il retrouvait sa maison de Capbreton.(…)

.

JPEG - 52.9 ko

et tant d’autres titres !