La pomme de terre pour juillet

mercredi 6 juin 2018
par  Robert Vigneau
popularité : 19%

Depuis plus de trois décennies, je compose un calendrier de MES boissons ou nourritures pour présenter les vœux de saison aux francophones en mon cœur. Ces douze quatrains, un par mois, célèbrent des parentèles ou des événements privés, lointains, parfois même si personnels qu’ils ont pu sembler obscurs aux récipiendaires.
En contrition, voici quelques précisions ou détails, souvent d’ordre intime ou familial, susceptibles d’éclairer le contexte de ces confidences. Et puis, ça me fait plaisir de raconter ces bribes. Cette fois, il s’agit de mes pommes de terre, calendrier paru à la germination de 1997.

.

juillet

.
 
- Cher mari, s’enflammait Juliette
 
Qui songeait à d’autres exploits,
 
Gare qu’il brûle ta braguette,
 
Ce diable que tu portes aux doigts !

.

Ce quatrain gaillard fait suite à la prouesse de juin où papa retirait à pleines mains les pommes de terre cuites sous la cendre en robe des champs.

Juliette était capable de telles saillies dont, enfants, nous ne comprenions pas les allusions grivoises. Façon de rendre hommage aux prouesses amoureuses de son homme ! Fonfon en riait de mâle fierté…


Brèves

2 septembre 2009 - Limerick, kézako ?

Limerick : forme poétique anglaise humoristique, volontiers salace et souvent absurde.
Sa (...)

31 octobre 2008 - Mirlitons : présentation

Les mirlitons publiés sont actuellement ordonnés en trois rubriques : les septains et les (...)